Communication Non Violente au Maroc

De l’illettrisme émotionnel à l’intelligence du cœur


8 juin 2007

Aborder ce sujet, est pour moi, une chose très importante pour deux raisons :

1 –  détecter ses sentiments et pouvoir les exprimer à temps est la première étape dans une communication bienveillante avec soi-même, avec les autres ou / et avec notre entourage.

2 –  notre ignorance concernant le monde des  sentiments. Je peux témoigner que selon mon expérience et celle de quelques personnes qui m’entourent, je suis, nous sommes, illettrés dans le domaine des SENTIMENTS.

La question évidente après ce constat c’est : pourquoi  sommes-nous si étrangers à nos sentiments ?

Voici quelques éléments de réponse sur cette question ainsi que quelques pistes à emprunter pour mieux connaître ses sentiments.

pour lire la suite voir plus bas ↓

I –  Ridiculisation de nos émotions :

  • « Il n’y a pas de quoi avoir peur ?! »
  • « Ne pleure pas, t’es pas une fille ! »
  • « Ne pleure pas t’es plus un bébé ! »
  • « Mais tu n’as pas à être triste, ce n’est pas la fin du monde si tu as perdu ton ballon ! ».
  • « Mais ce n’est pas grave si tu n’as pas eu une bonne note aux maths. Il n’y a pas de quoi en faire une salade !»
  • « Regardez-le comment il tremble de peur !!!! ».
  • « Oui, tu as raté l’année scolaire mais ce n’est une pas raison pour être triste comme cela ! ».

Certainement que nous étions, dans notre enfance, soit victime soit  témoins de ce genre de jugements, voir même, prédateurs de ce genre de violences, inconscients des dégâts que cela laisse sur les personnes.

Cette ridiculisation des émotions nous fait croire que nous sommes différents des autres et de mesurer la difficulté de rentrer en contact avec eux. Avec le temps cela se transforme en une peur de l’autre.

A l’école, tout jeune, on a appris à bien compter, à lire et à bien parler d’histoire, de mathématiques, de sciences naturelles, …mais à aucun moment de notre scolarité nous n’avons appris à parler avec/de notre cœur.

Au contraire ceux qui on fait l’expérience de parler en groupe avec leurs émotions devenaient tout de suite sujets aux moqueries des camarades de classe (ridiculisation des émotions). D’ailleurs n’est-ce pas à l’école que nous avions appris que l’être humain dispose de 5 sens pour pouvoir sentir le monde ! L’audition, le goût, l’olfaction, le toucher et la vision. Certes que ces sens nous permettent de percevoir le monde. Mais c’est uniquement le monde extérieur (extéroceptition). Mais qu’en est-il de l’inter- ception : la perception de ce qui ce passe à l’intérieur de nous même !

N’y a-t-il pas là un message clair « ce qui est à l’intérieur de toi n’existe pas ou n’a pas de valeur, concentre toi sur l’extérieur ! ».

Comment faire pour sortir de cette situation ?

ère étape : Comprendre que les sentiments sont des moments de la vie . Ils sont des outils de notre conscience. Ils nous guident dans nos choix, orientent nos actes, nourrissent nos pensées, nous permettent de formuler des préférences et faire des choix personnels dans la vie.

Comprendre aussi que les sentiments véritables sont communs à tous les êtres humains.

ème étape : Mettre des mots sur ses sentiments =  élargir son vocabulaire :

« L’acquisition du vocabulaire va de pair avec le développement de la conscience : c’est parce que nous avons appris à nommer des éléments et les différencier que nous pouvons comprendre leur interaction et modifier celle-ci au besoin ».

Prendre conscience que :

  1. les sentiments deviennent destructeurs quand ils ne peuvent pas êtres vécus, exprimés, entendus. Ils détériorent nos relations quand ils sont des projections d’antan, fantômes du passé.
  2. faire attention dans notre quotidien aux saboteurs d’émotions. Les stratégies mises en place par nous mêmes, consciemment ou inconsciemment, pour ne pas sentir, pour s’anesthésier : fumer une cigarette, ronger ou arracher ses ongles, parler trop vite, …sont des défenseurs pour ne pas percevoir ce qui se passe en soi.
  3. apprendre à sentir sans jugement : il n’ y a pas de sentiments bien ou mauvais. Il n’y a que des sentiments agréables ou désagréables
  4. apprendre à être à l’écoute de soi-même quelques minutes par jour. L’extérieur peut attendre un peu.

« L’intelligence du cœur, c’est : comprendre ses véritables émotions,

les exprimer de manière appropriée, savoir entendre et accompagner celles des autres,

faire preuve d’empathie. Ces compétences s’acquièrent  par l’EXERCICE. »

Exercices :

1 / vous avez traité – jugé (ouvertement ou intérieurement) quelqu’un de …….

Réfléchissez : qu’est -ce qui a bien pu motiver ce jugement ?

Quel sentiment vous habite derrière ce jugement ? Quel besoin ?

2 / vous avez été jugé, ou insulté. En y réfléchissant, qu’est-ce qui a bien pu motiver ce jugement, cette insulte ?

Concentrez vous sur l’autre et ce qu’il a  pu vivre et non sur vous-même.

Découvrez ce que la personne a dit d’elle ou de ses besoins dans votre relation.

3 / imaginez que vous avez le choix de venir au monde avec certains sentiments et sans d’autres. Lesquels choisiriez-vous d’éprouver, et pourquoi ?

Lesquels choisiriez-vous de ne pas éprouver et pourquoi ?

4 / détectez quelques exemples dans lesquels vous seriez susceptibles d’utiliser l’expression « Je me sens » alors que vous exprimez une  pensée plutôt qu’un sentiment »

Exercices permanent pour développer l’acquitter de connexion à son radar intérieur : choisir des moments durant sa journée : je m’arrête. Je ferme les yeux. J’entre en moi-même et j’identifie mes sentiments. Je reprends mon quotidien.

Mohamed Nasraddine Belfali

CNV Maroc

Références :
Isabelle Filliozat, « que se passe-t-il en moi », édition Jean-Claude Lattès, 2001
Daniel Goleman, « L’intelligence émotionnelle », édition Robbert Laffont, 1997
Thomas D’Ansembourg , « Cessez d’être gentil soyez vrai ! », édition de l’homme, 2001
Lucy Leu, « Manuel de Communication NonViolente », édition jouvence 2005
Marshall Rosenberg ; « Les mots sont des fenêtres (ou des murs) », édition jouvence, 1999

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :