Communication Non Violente au Maroc

Saboteurs de la communication bienveillante


Première partie :

Les jugements et les préjugés.

Le jugement est une mécanique qui facilite la vie des personnes. Je dis bien facilité la vie et non la rendre heureuse !
Le fait de “étiqueter” une personne comme méchante, timide, snob, …selon notre carte personnelle de représentation du monde nous donne une “ligne directrice” qui va guider nos rapports avec cette personne.
Le risque majeur de cette démarche est c’est le cas souvent, est de passer à côté de la vraie réalité.
Chaque être humain construit durant sa vie une carte individuelle de représentation selon laquelle il voit le monde. C’est ce qui donne les différences, d’opinions et de modes de vie, entre les personnes, et même entre les membres d’une même famille.

Sauf qu’une grande majorité de personnes considèrent leurs cartes individuelles de représentation du monde comme une “carte du réel” commune est sur laquelle tous le monde “doit” être d’accord !

Pour la suite voir plus bas ↓

Ce qui conforte cette croyance est le fait d’avoir plusieurs points en commun entre plusieurs cartes de représentation du monde appartenant à des personnes de la même communauté linguistique, culturelle ou religieuse.

La Communication NonViolente nous propose quelques pistes pour sortir de ce piège :

1. être conscient que les jugements et les croyances est sont saboteur des relations humaines.
2. Prendre conscience que lorsque je pose un jugement sur une situation ou une personne que mon attention est d’ors et déjà porté sur mon jugement est non pas sur la réalité elle-même.
3. Chercher ce qui est dans la situation ou chez la personne suscite mon jugement : je juge cette personne timide parce qu’elle n’a pas parlé toute la soirée.
4. si nous avons décidé de partager, avec les autres, notre évaluation, nous sommes invités d’en prendre la responsabilité. Je ” trouve” cette personne timide, …Cela n’engage que moi et je reconnais qu’il ne s’agit en aucun cas de la Réalité. Cette démarche nous aide à relativiser nos jugements et donc d’être plus ouverte à d’autres opinions différentes du mien.

Dans plusieurs cas, surtout lorsque le jugement est pris comme critique par les autres, nous sommes invités s à ne pas le divulguer avant de répondre sur les questions suivantes :

La suite dans quelques jours. Je n’arrive plus à écrire, j’ai un problème d’épaule droite. Rien de grave, mais j’ai besoin de repos !
À bientôt dans trois jours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :